Agrandissez votre espace de vie avec une extension : voici les possibilités

surélévation de maison

Si vous êtes à l’étroit chez vous, ce n’est pas toujours une bonne raison de déménager. L’agrandissement d’une maison crée plus d’espace habitable, peut apporter de l’énergie et, à son tour, augmenter la valeur de la maison. Les possibilités vont de la construction d’une annexe à l’agrandissement d’un grenier.

Extension de la surface habitable : agrandissement ou prolongation

Dans les deux cas, le plan de l’habitation est modifié.

La surélévation

Dans le cas de la surélévation, l’espace habitable est étendu vers le haut sans modifier le plan de la maison. La méthode de construction dépend de la résistance statique du bâtiment. Souvent, la seule solution possible est une construction légère en bois ou en acier, car les briques et le béton sont trop lourds. Un surhaussement est également une bonne occasion de procéder à une rénovation énergétique : investir dans une nouvelle toiture et dans l’isolation de la façade entraîne souvent des coûts supplémentaires négligeables dans le cadre d’une rénovation. En outre, la réduction des frais de chauffage compensera les dépenses supplémentaires.

En outre, avec une installation photovoltaïque sur le toit, par exemple, vous pouvez couvrir vos propres frais d’électricité. Si l’efficacité énergétique est améliorée et que les émissions de CO2 sont réduites en conséquence, on peut même obtenir des subventions. En tout cas, vous devez faire appel à un spécialiste de la surélévation dans le Rhône si votre logement est situé dans les environs. Grâce à son expertise en toiture et en charpente, Renov’Confort est le partenaire idéal pour mener à bien ces travaux. Sa longue expérience et le savoir-faire de son équipe lui permettent de respecter les normes en vigueur et d’assurer la sécurité des occupants de la maison. Et ce, tout en donnant vie à vos idées et en apportant des solutions innovantes ! Vous pouvez la contacter au 368, rue du Beaujolais, 69460 Odenas.

Récupération des combles

L’extension des combles permet d’augmenter la surface habitable sans modifier le plan et la hauteur de la maison. Il s’agit d’une solution très attrayante et, à première vue, « simple » pour gagner de l’espace habitable. Cela dit, certains aspects doivent d’abord être pris en considération : l’angle de la pente du toit peut constituer un obstacle, en particulier pour les intérieurs. Par exemple, les meubles traditionnels ne s’adaptent généralement pas à un mur incliné. Cela signifie que des armoires murales coûteuses ou d’autres idées sont nécessaires pour tirer le meilleur parti de l’espace incliné.

Il faut également tenir compte du fait que, par exemple, le toit doit être isolé de l’intérieur ou de l’extérieur, et qu’il peut être nécessaire d’installer de nouvelles fenêtres parce qu’il n’y a pas d’éclairage naturel adéquat dans les combles. Un autre élément important à clarifier au début de la planification du projet est la question de savoir s’il existe déjà des tuyaux et des câbles jusqu’au toit pour l’approvisionnement en eau ou en électricité, ou s’ils doivent être posés séparément. Au final, les coûts et les efforts de construction peuvent rapidement s’avérer plus lourds qu’on ne le pensait.

La dépendance : extension ou agrandissement de la maison ?

Dans de nombreux cas, une extension de maison est coûteuse et peu rentable : en règle générale, l’ensemble de la toiture doit être repensé et adapté à l’agrandissement du bâtiment, sans compter que de nouvelles règlementations en matière d’économie d’énergie peuvent s’appliquer. Par exemple, l’obligation d’isoler les murs extérieurs. De nouvelles règlementations en matière de protection contre les incendies peuvent également entrer en ligne de compte. Enfin, il peut être nécessaire de vérifier la statique de la maison.

Dans le cas d’un agrandissement de maison, l’intervention est généralement moins importante, car seuls les murs extérieurs de la façade doivent être enlevés, tandis que la forme du toit peut être conservée. Dans ce cas, l’extension peut être réalisée presque comme une nouvelle construction. L’extension de la maison peut s’intégrer visuellement au bâtiment existant ou avoir un effet perturbateur et moderne dans un nouveau style. La possibilité d’un balcon, créé de toutes pièces au cours du processus, peut également s’avérer attrayante.

Construction d’une véranda

Une véranda, qui peut être construite soit en prolongement de la maison, soit en vitrant une terrasse, augmente également la surface habitable. Afin de prolonger l’espace de vie tout au long de l’année, c’est nécessaire de la chauffer. Dans ce cas, les règles d’isolation thermique des bâtiments doivent être respectées. En général, on distingue trois types de vérandas.

La véranda chaude

Utilisée toute l’année avec des températures qui peuvent facilement atteindre 20 °C. Le toit en verre, le sol et les éléments latéraux doivent répondre à des exigences énergétiques. Ce type de véranda est donc le plus cher.

Auvent tiède

Dans une véranda tiède, les températures oscillent normalement entre 12 et 19 °C. Ce type de véranda est une solution intermédiaire entre l’option froide et l’option chaude et est toujours à l’abri du gel.

Auvent froid

Cette variante est principalement utilisée en été par les résidents et offre aux plantes un endroit où passer l’hiver pendant la saison froide.