Connaître les principales étapes du terrassement

entreprise de terrassement

Avant de construire un bâtiment, une route, un aéroport ou tout autre édifice, c’est nécessaire d’effectuer des travaux de terrassement sur le terrain, c’est-à-dire de préparer et de corriger le sol. Il s’agit de la préparation et de la correction du sol. Le découpage du terrain se fait de manière homogène sur l’ensemble du site où les travaux doivent être réalisés. Mais comment se déroule ce processus ? Un projet de terrassement comporte plusieurs étapes dans sa réalisation, à savoir excavation, travaux de terrassement, compactage du sol, drainage et échange de terre. Découvrez en détail le déroulement des différentes étapes.

Excavation

Au cours de ce processus, la terre est excavée et ajustée en fonction de la topographie naturelle ou de l’ampleur du projet. Il existe deux types d’étapes d’excavation :

Excavation avec enlèvement de la terre

Dans cette méthode, la terre est excavée et transportée par des camions à benne basculante pour être déposée dans des décharges ou des dépotoirs prévus à cet effet.

Excavation sans enlèvement de terre

Dans ce type d’excavation sans enlèvement de terre, la terre qui se trouve au-dessus des mesures de l’étendue du projet est excavée et redistribuée dans les zones où le niveau du sol est inférieur aux mesures.

Grâce à son expertise et à sa longue expérience, une entreprise de travaux publics comme mondel-tp.com est en mesure de mener à bien ce genre de travaux. Elle peut intervenir dans toute l’Île-de-France, même si elle est basée au 1 bis, boulevard Cotte, 95880 Enghien-les-Bains. La société regroupe des professionnels compétents et expérimentés pour effectuer divers travaux publics. Ces spécialistes peuvent s’appuyer sur une large variété d’équipements destinés à l’assainissement et au terrassement. On parle notamment de :

  • Camion grue de 20 tonnes ;
  • Pelle hydraulique de 20 tonnes ;
  • Camion bi-benne de 15 tonnes ;
  • Pelle de 3,5 tonnes avec un brise-roche hydraulique (BRH) ;
  • Chargeur sur pneus, etc.

‍Mise à la terre

Dans cette étape, la terre est déposée et compactée sur le sol dans le but de rendre le sol plat.

Remblai avec dépôt de terre

Lorsqu’il n’y a pas assez de terre pour niveler le sol, de la terre est déposée sur le site à partir d’un autre endroit pour combler les besoins en terre du projet.

Décharge sans dépôt de terre

Dans ce type de décharge, le compactage est réalisé avec la terre du terrain par découpage et compensation.

Compactage du sol

Le processus de compactage est réalisé à l’aide d’un rouleau compacteur, qui compacte et comprime le sol pour le rendre plus ferme et plus résistant. Le niveau de compactage est calculé à l’avance par l’ingénieur responsable, généralement un ingénieur géotechnicien. Des analyses en laboratoire peuvent également être effectuées au cours de ce processus afin de vérifier si le sol convient ou non à la construction.

Le processus de compactage s’effectue au moyen de couches de terre superposées. Différents processus peuvent être mis en œuvre en fonction de l’état du sol : si le sol est très sec, on l’humidifie à l’aide de camions-citernes. Si le sol est trop humide, il peut être séché à l’aide de procédures et d’équipements prévus à cet effet. Il n’y a pas de nombre fixe de couches de terre, et le processus est exécuté autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que le sol soit ferme et capable de supporter la construction qui y sera réalisée.

Drainage

Le drainage du sol est nécessaire lorsqu’il y a un excès d’humidité dans le sol. Le drainage s’effectue au moyen de canaux de drainage dans le sol.

Échange de sol

L’échange de sol est effectué lorsque le sol présent sur le site ne garantit pas le support de la construction. La procédure est réalisée par une étude préalable du sol, si la nécessité d’un remplacement du sol est établie. Un remblai et un compactage sont effectués, remplaçant le sol présent sur le site par un sol plus résistant qui soutiendra la construction.